עברית

 


Français
Hamas : « Pas de reconnaissance – Pas de négociations »
Share |

Le 27 avril, le mouvement du Fatah de l’Autorité palestinienne (AP) et le Hamas ont conclu un accord de réconciliation et d’unité, même si le Hamas n’a pas accepté de reconnaître Israël. Israël a condamné l’AP, disant qu’elle devait choisir entre la paix avec Israël et celle avec le Hamas.

Voici les réactions du Fatah de l’AP et du Hamas :

« Le Fatah et le Hamas ont annoncé hier qu’ils ont conclu un accord de réconciliation selon lequel il y aura un gouvernement de transition qui sera chargé de préparer les élections présidentielles et parlementaires qui se tiendront dans l’année… Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a affirmé : ‘L’Autorité palestinienne a choisi entre la paix avec Israël et la paix avec le Hamas. La paix est impossible avec les deux. Le Hamas essaie de détruire Israël et envoie des missiles sur nos villes et nos enfants.’

[Le chef adjoint du bureau politique du Hamas, Moussa] Abou Marzuq a souligné qu’au cours des négociations entre le Fatah et le Hamas l’année et demie passée, des discussions avaient eu lieu sur ‘la plate-forme politique de l’unité gouvernementale', et que le débat portait sur les conditions du Quartet. Aujourd’hui le Quartet est obsolète, tout comme ses conditions, et nous n’avons pas mentionné [le Quartet] ou ses conditions dans l’accord que nous avons conclu.’

[Le chef du Hamas] Mahmoud Al-Zahar a affirmé que la plate-forme politique du Hamas était : 'Pas de reconnaissance [d’Israël] et pas de négociations.’ Il a affirmé qu’il était persuadé que ces désaccords entre le Hamas et le Fatah au sujet du processus de paix n’affecteraient pas le fonctionnement du gouvernement qui sera créé selon cet accord, parce que le but de ce gouvernement est uniquement de traiter des questions palestiniennes internes…

Un porte-parole du Président Abbas, Nabil Abou Rudeineh, a déclaré : ‘en réponse aux déclarations de Netanyahou, nous affirmons que la réconciliation palestinienne et l’accord qui a été signé aujourd’hui au Caire sont des questions palestiniennes internes’. »
 
[Al-Hayat Al-Jadida, le 28 avril 2011]


Previous Report Next Report



Français Archive




Created by swat