Français
Diffamation de l’Autorité palestinienne : Israël imite les nazis en faisant des expériences de drogues sur des prisonniers
Share |

La profanation, le déni et les abus sur la Shoah sont tous des composantes de l’idéologie de l’Autorité palestinienne (AP) et de son discours.

Palestinian Media Watch a rapporté la diffamation courante de l’AP selon laquelle Israël imiterait les nazis en causant intentionnellement aux prisonniers « une mort lente ». La dernière de ces diffamations prétend qu’Israël tente « d’imiter les nazis allemands… en utilisant des prisonniers comme cobayes, pour tester les armes et les drogues mortelles… Le médecin allemand nazi, Josef Mengele, était le plus réputé d’entre eux. »
[Al-Hayat Al-Jadida, le 17 avril 2011]

Le mois dernier, l’AP a proféré cette même diffamation selon laquelle « les médecins juifs font également des expériences sur les prisonniers », ajoutant qu’« il existe des prisons [israéliennes] qui sont sous administration militaire… Elles ressemblent aux camps de détention de la période nazie. »
[Al-Hayat Al-Jadida, le 15 avril 2011]

PMW a récemment fait part de l’opposition palestinienne à l’enseignement de la Shoah dans les écoles de l’AP en raison du fait, selon le journal quotidien de l’AP, que « depuis plus de 60 ans, [la Shoah] a soulevé un grand nombre de controverses et de falsifications ».
PMW a également rapporté que les employés de l’UNRWA sont « catégoriquement opposés » à l’enseignement de la Shoah qui « brouillerait les esprits » des enfants.

L’AP a un long palmarès sur les abus concernant la Shoah. Une émission télévisée pour enfants enseignait "qu’Israël avait brûlé des Palestiniens dans des fours", et les livres scolaires de l’AP occultent l’histoire de la Shoah. On parle aux enfants du racisme nazi et des procès de Nuremberg, mais on ne leur enseigne pas que les Juifs furent l’objet de ce racisme ou ce que furent les crimes nazis.

Voici les dernières diffamations de l’AP concernant la Shoah, extraites du journal quotidien officiel de l’AP :

« ‘La mort lente’ [est] le système israélien d’extermination des prisonniers… [Il existe] un système entier appelé ‘mort lente’, que l’establishment israélien utilise contre les prisonniers palestiniens, depuis le moment de leur arrestation jusqu’à leur libération… La phase ‘expériences’ est peut-être l’une des phases les plus dangereuses dans la mort lente des prisonniers libérés, qui souffrent de maladies qu’ils ont contractées en prison. Etant donné que les geôliers israéliens essaient d’imiter les nazis allemands, qui furent les premiers à utiliser les prisonniers comme cobayes, pour tester les armes et les drogues mortelles qu’ils développaient. Le médecin allemand nazi, Josef Mengele, était le plus réputé d’entre eux. »
[Al-Hayat Al-Jadida, le 17 avril 2011]

« Les médecins israéliens procèdent également à des expériences médicales sur les prisonniers… il existe des prisons [israéliennes] qui sont sous administration militaire – en d’autres termes, [elles sont] directement sous la responsabilité de l’armée, et des soldats armés de la tête aux pieds sont dispersés dans ces prisons. Souvent ces soldats tirent des balles vivantes sur les détenus ; cela a entraîné des sévices et la mort en Martyr de beaucoup d'entre eux. Ces prisons sont des camps de détention dotés de tentes, chaque groupe de tentes formant une aile, encerclée de toutes parts d’une barrière et de gardiens qui sont armés de la tête aux pieds. Elles ressemblent aux camps de détention de la période nazie. »
[Al-Hayat Al-Jadida, le 15 avril 2011]